Histoire à la carte

Ce dossier comprend 16 cartes animées. À titre d'exemple, vous pouvez consulter les cartes :

Le monde grec un espace évolutif

La démocratie athénienne

Accéder à l'ensemble
des 16 cartes


Ancient Greece

Voir aussi

L'Europe et les nations 1815-1914

Accueil Histoire à la carte > La Grèce antique

Ajax et Achille jouant aux dés

La Grèce antique

La Grèce antique a joué un rôle majeur dans le développement de la civilisation occidentale et nous lui devons notre système politique, la démocratie, …
La Crête et Mycènes, la colonisation et la Grèce des cités, les conflits avec la Perse et l’empire athénien, Sparte et la guerre du Péloponnèse, les conquêtes d’Alexandre et les royaumes hellénistiques…
Dans un espace géographique évolutif, deux mille ans d’histoire qui structurent notre imaginaire…

Antiquité -le monde grec – Mycènes - la colonisation - les royaumes hellénistiques - une cité état : Athènes - la démocratie athénienne - les sanctuaires panhelléniques - Alexandrie une ville hellénistique - les guerres médiques - Marathon - Salamine - la guerre du Péloponnèse - Sparte - les conquêtes d’Alexandre le Grand - Issos - Gaugamèles

|

Le monde Grec un espace évolutif

Le monde grec est une réalité géographique très évolutive au cours des trois millénaires avant notre ère.  Les premières civilisations dans les Cyclades et en Crête, l’installation sur les deux rives de la mer Egée, la colonisation autour du bassin méditerranéen et de la mer Noire, l’immense empire d’Alexandre le Grand.

Divisé le monde hellénistique est progressivement intégré dans l’empire romain, la culture grecque poursuit son progrès dans tout le bassin méditerranéen. 


Grèce : l’espace physique

La mer et la montagne sont les paysages dominants de la Grèce.

Les massifs montagneux situés au centre se ramifient vers les côtes, ce qui isole des plaines littorales : Thrace, Macédoine, Thessalie, Béotie, Attique, Laconie, Messénie.


Migrations et langues

A la fin du IIIe millénaire av. J.-C. commence une période de lentes migrations qui se déroule en plusieurs vagues : Ioniens, Eoliens, Achéens, Doriens.

Ces migrations de population sont à l’origine de la répartition géographique des différents dialectes autour de la mer Egée


La colonisation

À partir du VIIIe siècle et pendant plus de deux cents ans, les Grecs, qui sont établis de part et d’autre de la mer Egée, poursuivent leur expansion sous la forme de la colonisation.

La colonisation consiste pour les Grecs à quitter leur cité pour en fonder une nouvelle en Grande Grèce, autour de la Méditerranée ou de la mer Noire (Pont-Euxin, Hellespont).


Les royaumes hellénistiques

À sa mort à l’âge de 33 ans, Alexandre le Grand ne laisse pas de vrai successeur, aussi le pouvoir et l’empire sont-ils partagés entre ses  généraux, les « diadoques ».

Pendant une quarantaine d’années, jalonnée de partages et de guerres, les diadoques se disputent l’héritage d’Alexandre et créent des royaumes indépendants.


Les Grecs et la guerre

L’état de guerre est très fréquent dans le monde grec antique. Il s’agit parfois de  conflits extérieurs mais le plus souvent de luttes de voisinage entre les cités.

L’armée  est composée de fantassins, les hoplites, qui marchent en phalanges, c'est-à-dire de façon serrée sur 8 rangs de profondeur.


Les guerres médiques

Les guerres médiques opposent les Grecs aux Perses au début du Ve siècle av. J.-C..
Elles trouvent leur origine dans la révolte des cités grecques d’Asie Mineure contre la tutelle perse.

Les victoires de Marathon et de Salamine assurent un grand prestige à Athènes qui impose son hégémonie sur  la mer Egée.


La guerre du Péloponnèse

La Guerre du Péloponnèse oppose les deux grandes puissances hégémoniques de Grèce : Athènes avec son empire et Sparte soutenu par ses alliés de la Ligue du Péloponnèse.

Ce conflit dont Thucydide a fait le récit, est sans précédent du fait de sa longueur, du nombre de cités belligérantes et de la multiplicité des lieux de combat.


Les conquêtes d’Alexandre le Grand

Alexandre le Grand est l’un des personnages les plus célèbres de toute l’Antiquité.
Vainqueur de Darius à d’Issos et Gaugamèles, Alexandre s’empare de l’immense empire perse depuis les rives la Méditerranée jusqu’à l’Indus.

Les noces de Suse témoignent du projet d’Alexandre de fondre Macédoniens, Grecs et Asiatiques en un seul peuple.


Les conflits avec Rome

Dans le courant du IIIe siècle, le Sud de l’Italie et la Sicile sont réunis à l’Etat romain et certaines cités grecques s’allient alors avec la nouvelle puissance montante.

Mais c’est avec les « guerres de Macédoine » que Rome s’installe véritablement dans la région en s’alliant avec de petits royaumes qui se sont créés et luttent contre les descendants des diadoques.


Mycènes

Vers 1600 av J.-C. les Achéens s’installent en Péloponnèse où ils fondent diverses villes, dont Pylos et surtout Mycènes. L’importance et l’ancienneté des fouilles pratiquées à Mycènes, ainsi que la richesse des légendes grecques qui s’y rapportent ont permis l’appellation de monde « mycénien ».


Une cité grecque : Athènes

La cité grecque, appelée polis, est une cité-état indépendante, qui partage une langue et des valeurs communes avec les autres cités grecques. Elle est le fait d’un groupe d’hommes libres pouvant participer au pouvoir, les citoyens.

La cité d’Athènes permet d’illustrer les différents éléments d’une cité-état en Grèce à l’époque classique.


La démocratie athénienne

En 508-507, les réformes de Clisthène mettent en place les cadres de la démocratie grâce à la création d’un espace civique égalitaire.
Ces réformes visent créer  de nouvelles solidarités entre les citoyens des différentes régions de l’Attique afin de dépasser les traditionnelles appartenances claniques ou familiales.

Dans les décennies qui suivent, les victoires de Marathon et de Salamine sur les Perses renforcent la démocratie athénienne.


Les temples

À partir du moment où les Grecs ont représenté leurs dieux sous une forme humaine, le temple dans lequel est placée la statue est devenu l’élément essentiel du sanctuaire.

Trois ordres caractérisent l’architecture de la Grèce antique : l’ordre dorique, l’ordre ionique et l’ordre corinthien.


Les sanctuaires panhelléniques

Ce qui touche au religieux rythme l’existence des Grecs.
Certains sanctuaires, dits panhelléniques sont devenus des lieux de rassemblement à l’échelle régionale et internationale et ont joué un grand rôle dans  l’émergence d’une conscience grecque : l'hellénisme.

Ces sanctuaires (Delphes, Dodone, Olympie, Délos….) sont situés dans les zones de passage ou de contact.


Alexandrie une ville hellénistique

Afin de réactiver les échanges commerciaux en Méditerranée orientale, Alexandre le Grand commande, lors de sa conquête de l’Égypte, la création de la ville d’Alexandrie, qui est à l’époque l’unique port du pays sur la mer.

Grand centre commercial et politique, Alexandrie est demeurée de longs siècles la capitale intellectuelle de la Méditerranée.



Antiquité -le monde grec – Mycènes - la colonisation - les royaumes hellénistiques - une cité état : Athènes - la démocratie athénienne - les sanctuaires panhelléniques - Alexandrie une ville hellénistique - les guerres médiques - Marathon - Salamine - la guerre du Péloponnèse - Sparte - les conquêtes d’Alexandre le Grand - Issos - Gaugamèles

© Histoire à la carte - Crédits