Un exemple de carte animée

Le monde Grec un espace évolutif

Cette carte fait partie d'un ensemble de 21 cartes animées portant sur La Grèce antique


Les premiers Grecs, souvent appelés Minyens, sont des indo-européens sans doute venus vers la fin du IVe millénaire par le Nord, depuis le Sud de l’actuelle Russie.

Les premières civilisations apparaissent dans les Cyclades puis en Crète

A partir du XVIe siècle av. J.-C. se développe la civilisation mycénienne qui tient son nom de l’Etat le plus puissant : Mycènes.

Lorsqu’elle disparaît brutalement vers 1200, la civilisation  mycénienne s’est diffusée dans le Péloponnèse, en Grèce centrale et en Crète.

Dans les siècles qui suivent, souvent appelés les « âges obscurs »  les Grecs s’établissent dans l’ensemble des îles de la mer Egée et sur la côte de l’Asie Mineure.

Du VIIIe au VIe siècles, certaines cités grecques qui disposent de terres agricoles devenues insuffisantes ou qui cherchent à mieux contrôler les voies commerciales maritimes, fondent des colonies et des comptoirs sur le pourtour du bassin méditerranéen.

Cette expansion concerne    

- L’Italie du sud et la Sicile

-  La région des détroits et les rivages de la mer Noire

-  L’extrême occident méditerranéen : Provence, péninsule ibérique, Corse  

-  Et quelques établissements sur la côte africaine

Au IVe siècle, la Macédoine est l’Etat grec le plus puissant. Son jeune roi, Alexandre le Grand, conquiert l’ensemble de l’empire perse depuis les rives de la Méditerranée jusqu’à l’Indus et donne ainsi une extension considérable au monde grec.

 

Celui-ci est désormais communément appelé « monde hellénistique ».

À la mort d’Alexandre, ses successeurs ou « diadoques » se partagent son empire.

Cette division du monde hellénistique facilite l’expansion de Rome dans le bassin oriental de la Méditerranée.

- Le Sud de l’Italie et la Sicile sont conquis au milieu du IIIe siècle,

- La Grèce continentale devient une province  romaine en 146 av. J.-C.

- Le dernier royaume hellénistique, celui des Lagides en Egypte, est intégré dans l’empire romain après la bataille d’Actium en 30 av. J.-C.

 

Pour autant, à l’ombre de la puissance romaine, la culture hellénistique poursuit son progrès dans tout le bassin méditerranéen.