Cette vidéo fait partie d'une série de 3 cartes animées.

Voir série : Naissance de l’Islam et l’empire arabo-musulman

S'abonner
Un exemple de carte animée

Monde méditerranéen et Moyen-Orient au début du 7e siècle

Cette carte fait partie d'un ensemble de 3 cartes animées portant sur Naissance de l’Islam et l’empire arabo-musulman


1 Le monde méditerranéen et le Moyen Orient au début du 7e siècle 

 

A la fin de l’Antiquité deux grands empires, en conflit depuis plusieurs siècles, dominent l’espace méditerranéen et moyen oriental.

 

L’empire romain d’Orient, que l’on appelle aujourd’hui l’empire byzantin,  couvre l’Europe du sud, l’Afrique du Nord et la Méditerranée orientale. Sa capitale est Constantinople. La langue savante et administrative est le grec ; la religion dominante est le christianisme. Depuis le concile de Chalcédoine de 451, les chrétiens sont divisés entre les « chalcédoniens » ou « diophysites » qui professent que le Christ est à la fois humain et divin et les « monophysites » qui, à l’instar, par exemple, des coptes en Egypte  pensent que le Christ est uniquement divin. Il y a aussi de nombreuses communautés juives dans l’empire byzantin.

 

L’autre grand empire est l’empire Perse, gouverné à cette époque par la dynastie des Sassanides, Il s’étend de la Mésopotamie au Pakistan actuel. Sa capitale est Ctésiphon. La langue principale y est le persan. La religion officielle est le zoroastrisme, un monothéisme avec un culte du feu, symbole du divin. De nombreux juifs et chrétiens sont également présents dans l’empire perse.

 

Au Sud, s’étendent la steppe puis le désert, peuplés de bédouins nomades ou semi nomades, mais aussi de sédentaires principalement dans les villes. Ces populations parlent un proto arabe, beaucoup sont polythéistes, ils croient en plusieurs dieux, mais des communautés chrétiennes et juives sont également présentes. 

Pour se renforcer les Byzantins et les Perses sont à la recherche d’alliances ; ils courtisent  ces populations arabes et leurs deux armées ont enrôlé des guerriers nomades.

 

Dans les premières décennies du 7e siècle la guerre se rallume entre les deux empires. Les armées perses s’emparent tour à tour de la Syrie, de la Palestine puis de l’Egypte, avant de menacer Constantinople, tandis qu’à son tour l’empereur byzantin Héraclius pénètre avec son armée en Mésopotamie jusqu’à Ctésiphon le cœur du pouvoir sassanide et récupère les territoires conquis précédemment par les Perses.

 

Ces affrontements laissent les deux empires, en particulier la Perse, très affaiblis et facilitent les raids des tribus arabes le long des frontières sud.