Un exemple de carte animée

L’Angleterre regarde vers l’Ouest

Cette carte fait partie d'un ensemble de 7 cartes animées portant sur L’Amérique du Nord coloniale


En 1558 la France reconquiert la ville de Calais sous domination anglaise depuis deux siècles.

Avec  la perte de sa dernière possession territoriale sur le continent européen l’Angleterre  tourne résolument son regard vers l’ouest. Elle accentue la colonisation de l’Irlande et prend plusieurs initiatives en direction de l’Amérique du Nord.  

La première de ces initiatives est l’organisation de 6 expéditions maritimes  pour rechercher le  « passage du Nord-Ouest » qui permettrait un accès vers les richesses de  la Chine en contournant le continent américain par le nord.

 

Trois expéditions  sont conduites par Martin Frobisher  entre 1576 et 1578 puis trois autres  par John Davis dix années plus tard. Ces  voyages ont permis d’explorer les côtes de la Terre de Baffin, d’entrer en contact avec les Inuits et d’atteindre le 73éme parallèle de latitude nord ; mais la présence des glaces a contraint les marins anglais à faire demi-tour.

La deuxième initiative consiste à créer une colonie sur l’Ile de Terre-Neuve pour tirer profit  du développement de la pêche à la morue dans cette zone de l’Atlantique Nord. Le projet est de demander  des droits aux bateaux, de plus en plus nombreux, qui utilisent les plages de l’île pour faire sécher le poisson avant de le ramener en Europe.

Au cours de l’année 1583 une  flotte de 5 navires commandée par Humphrey Gilbert gagne Terre- Neuve et  choisit le site de la baie de St John’s pour débarquer ; mais la rudesse du climat et la faiblesse des ressources de l’île découragent rapidement les hommes. Ceux-ci repartent  au bout de quelques semaines tandis que Sir Gilbert meurt lors d’un naufrage.

La création d’une colonie directement  sur le continent américain constitue la troisième initiative prise par l’Angleterre en cette fin du XVIe siècle.

En 1584,  muni d’une charte  accordée par la reine Elisabeth Ière, Sir Walter Raleigh envoie une première expédition dans la région des Outers Banks dans l’actuelle Caroline du Nord.  Cette zone semble suffisamment éloignée des bases espagnoles de Floride pour être à l’abri d’une attaque de leurs navires.

Le site choisi par les Anglais pour implanter la  colonie est l’île de Roanoke sur laquelle est construit un fort.  Le lieu est caché de la mer par un cordon littoral.

Trois ans plus tard en 1587 plusieurs navires arrivent d’Angleterre  avec à leur bord 110 colons - dont 18 femmes. Ces colons sont débarqués sur l’île de Roanoke puis laissés sur place pour former le premier noyau d’une colonie de peuplement.

Mais à la suite de l’attaque de l’Angleterre  par « l’invincible Armada » espagnole, la colonie restera trois longues années sans être  ravitaillée et lorsque le premier navire anglais revient en 1590 tous les colons ont disparu en ne laissant pour seule trace que  le mot « Croatoan » gravé sur deux troncs d’arbre. Ce nom est à la fois celui d’une île proche et d’une tribu d’Indiens.

Le mystère sur le sort des colons est demeuré entier jusqu’à aujourd’hui et Roanoke a été surnommée la colonie « perdue ».Cette première tentative d’implantation sur le sol  nord américain est un échec mais depuis le site de Roanoke les Anglais ont exploré  la baie de Chesapeake qui sera vingt ans plus tard le berceau de leur implantation en Amérique du Nord.