Un exemple de carte animée

Le Blocus de Berlin (1948-1949)

Cette carte fait partie d'un ensemble de 9 cartes animées portant sur La Guerre froide et la confrontation entre les deux blocs 1947-1991


À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Allemagne vaincue est amputée de vastes territoires à l’est de la ligne Oder-Neisse puis divisée en 4 zones d’occupation contrôlées par les Soviétiques à l’est, les Britanniques, les Américains et les Français à l’ouest. Dans la zone soviétique se situe la ville de Berlin elle-même divisée en 4 secteurs d’occupation.

Cette présence occidentale à Berlin inquiète Staline qui perçoit comme une menace l’unification progressive des zones occupées par les occidentaux.

Le 24 juin 1948, en réponse à la décision des « occidentaux » de mettre en place une monnaie unique à l’intérieur de leur zone, le leader soviétique tente un coup de force et fait établir un blocus pour empêcher tout ravitaillement des quelque 2 millions de Berlinois vivant à l’ouest de la ville. Les axes ferroviaires et routiers sont systématiquement coupés et contrôlés par les Soviétiques, la navigation sur le canal de la Spree est également interrompue.

Seule la voie des airs reste libre et le général américain Clay met alors rapidement en place un pont aérien pour ravitailler la ville.   

Trois couloirs aériens à sens unique : deux entrants et un sortant, sont créés pour permettre la rotation des avions dont le nombre peut atteindre 800 par jour.

Durant près de 11 mois, les avions occidentaux surnommés « Rosinenbomber »  par les Berlinois vont transporter environ 2.5 millions de tonnes de marchandises, notamment de la nourriture et du charbon.

Devant l’échec de son coup de force Staline décide de lever le blocus de Berlin le 1er mai 1949.

Dans cette première crise de la guerre froide les deux Grands ont fait preuve de  prudence : L’URSS ne s’est pas opposée aux rotations aériennes des Occidentaux et les Etats-Unis n’ont pas cherché à forcer les barrages soviétiques.

Pour autant les positions s’avèrent désormais irréconciliables quant au sort de l’Allemagne. En septembre 1949 sous l’égide des Américains, des Britanniques et des Français la République Fédérale d’Allemagne est créée avec Bonn pour capitale. L’URSS réplique en créant la République Démocratique allemande en octobre 1949 dont Berlin-Est est la capitale.